CLOS TRIGUEDINA

l’histoire d’une famille

CLOS TRIGUEDINA
l’histoire d’une famille

Clos Triguedina est le berceau de la famille Baldès depuis 1830. C’est un patrimoine chargé en histoires d’hommes. Ainsi les pèlerins de St Jacques de Compostelle avaient pour coutume de s’y restaurer (« me trigo de dina » signifie en occitan, « il me tarde de diner »).

De leur côté les BALDES ont construit le Clos Triguedina en transmettant de père en fils leurs savoir-faire, émotions et passions. Leur tempérament de pionnier les identifie comme une des familles fondatrices de l’appellation Cahors.

En 1830, Etienne BALDES plante ses premières parcelles de Cahors, au Clos Triguedina. Etienne BALDES avait repéré les plus belles terrasses de la vallée du Lot. Depuis, 7 générations de vignerons ont assuré la continuité du domaine … Le Vignoble, en partie détruit par le phylloxéra en 1877, est ensuite replanté. Protégé par un micro climat, il ne sera que partiellement touché par les grandes gelées en 1956, ce qui permet d’avoir aujourd’hui un encépagement relativement ancien sur les cuvées haut de gamme. René BALDES, vigneron réputé, participera à la création du premier syndicat des vins de Cahors ainsi qu’à la Confrérie. Il était aussi le greffeur de pieds de vignes le plus demandé de la région.

Jean BALDES, vigneron passionné et toujours en quête d’innovations, bâtit le premier cuvier inox de l’AOC Cahors en 1976. Dans sa vie de vigneron, il doubla la surface du vignoble et s’orienta vers la production de vins fins.
Jean-Luc BALDES aujourd’hui, assure avec sa femme Sabine la continuité familiale à la tête du domaine. Régulièrement célébré par la presse et primé par les jurys des concours nationaux et internationaux pour ses vins rouges et blancs, il conduit les vins du domaine au sommet de l’appellation. Aujourd’hui, il compte 30 ans de vinification sur cette propriété à laquelle il demeure passionnément attaché. Jean-Luc Baldès s’est forgé une réputation de « maître du Malbec ».
Juliette BALDES, la fille de Jean-Luc et Sabine BALDES, a décidé à l’âge de 5 ans de devenir vigneronne et de poursuivre l’histoire de la famille Baldès au Clos Triguedina. Pour le moment elle suit son cursus d’études dans cet objectif, encouragée par son petit frère Jean également très intéressé par tout ce qui se passe au Clos Triguedina.